Les parents d'élèves manifestent contre la « secte »

Date 11/6/2004 0:00:00
Sujet : Annonces


CAMPÉS au milieu de la chaussée, des hommes et des femmes brandissent des pancartes « Non aux sectes », « Protégeons nos enfants ». Sur le trottoir, un petit groupe distribue des tracts niant cette accusation. Pas d'agressivité, mais pas de dialogue non plus, hier en fin d'après-midi devant le 13 de la rue Péclet (XV e ), entre les parents d'élèves et les membres de la Nouvelle Acropole.

Attention enfants, une association de défense des enfants et adolescents contre les sectes créée en 2000, manifestait hier devant le siège de « l'association culturelle » la Nouvelle Acropole qu'elle estime « dangereuse ».

Une initiative soutenue par de nombreux élus comme Anne Hidalgo, première adjointe de Bertrand Delanoë, mais aussi d'autres associations, comme la Ligue des droits de l'homme.

Attention enfants dénonce le prosélytisme pratiqué par des membres de la Nouvelle Acropole, autour des établissements scolaires du quartier, mais aussi dans les VI e et XI e arrondissements, où ils proposent, notamment, des cours de philosophie. « On retrouve souvent des tracts sur nos voitures et nous nous inquiétons pour nos enfants », explique Marinette. « Ce ne sont pas que des angoisses de parents, c'est aussi un souci citoyen », ajoute Laure, mère de deux adolescentes de 15 et 12 ans, scolarisées au collège-lycée Camille-Sée, à quelques mètres de là.

Même si aucune plainte n'a jamais été déposée contre la Nouvelle Acropole, l'association fait pourtant partie d'une liste de mouvements sectaires, établie par deux rapports parlementaires.

De quoi nourrir les inquiétudes des habitants du quartier. « Tout cela est très insidieux, on ne voit pas forcément les choses venir, mais il faut rester très vigilant », estime Laure. Sur le trottoir, les membres de la Nouvelle Acropole font bloc contre leurs détracteurs. Une camionnette blanche a été garée juste devant la porte et un vigile est en poste. « Nous existons depuis trente ans et personne n'a jamais eu quoi que ce soit à nous reprocher », avance Isabelle Ohmann, leur présidente.

Excepté justement Christine Rose, présidente d'Attention enfants, qui leur reproche d'organiser des activités « orientées » à destination des 15-25 ans, comme des concours de poésie ou des nettoyages en forêt. « Autant de thèmes qui attirent les plus jeunes, qui peuvent ensuite être influencés par un discours qu'ils ne maîtrisent pas, estime-t-elle. Ils assurent ne pas faire de prosélytisme mais, il n'y a pas dix minutes, ils parlaient de leurs activités à deux gamines de 15 ans qui passaient par là. »

Anne-Sophie Damecour
Le Parisien , vendredi 11 juin 2004



Cet article vient de Attention Enfants contre les agissements des sectes aupres de nos enfants
http://www.attention-enfants.org

L'URL pour l'article est :
http://www.attention-enfants.org/article.php?storyid=41