Information
Attention Enfants contre les agissements des sectes aupres de nos enfants
Parlez de nous

This site will look MUCH better in a browser that supports web standards, but its content is accessible to any browser or Internet device.


 Navigation
. Accueil
. Articles
. Manisfestations
. Archives
. L'association
. Nos partenaires
. Réseau laic
. Bibliographie

. Adhérer
. E-Mail
. Etre informé des mises a jour


visiteurs depuis le 20 avril 2000

 Sujets des Articles


 
 Télévision : Les sectes et l'ordre public
Publié le 16/12/2005 (4042 lectures)


La doctrine juridique privilégie d’ordinaire la liberté individuelle. Elle se fonde sur la
Déclaration de 1789 : les droits de chacun ne rencontrent d’autre limite que ceux
d’autrui. Les sectes ne rencontreront alors nul obstacle à leur expansion ; le refus de soins
médicaux, le travail fourni gratuitement pour ne citer que quelques exemples ne portent
pas atteinte à la liberté de quiconque. D’autres normes peuvent-elles être opposées au défi
du sectarisme ?
Si le droit ne les dégage pas, et il ne semble pas les avoir dégagées en France, les élus,
souvent conscients des menaces que les dérives sectaires font peser sur les libertés, resteront
désarmés. Cet ouvrage a pour objectif de rechercher les normes susceptibles de protéger
l’individu contre lui-même sans pour autant porter atteinte à la tradition libérale française.
Il s’adresse aux agents publics, aux élus confrontés au sectarisme et à toutes les
personnes soucieuses du respect des droits de l’Homme.
363 pages, édité par les Presses universitaires de Franche-Comté, ISBN 2-84867-109-2
Jusqu’au 15 novembre 2005, prix de l’ouvrage en souscription : 17,50 euros
Prix public : 25,00 euros
>>> Bon de souscription
 

 Annonces : Ma vie TJ
Publié le 1/11/2005 (4780 lectures)

Ma vie tj

J’aimerai dire avant toute chose qu’il va être difficile pour moi d’expliquer et de résumer ma vie en quinze minutes.
Néanmoins, si je me confie aujourd’hui, c’est tout d’abord pour éviter que quiconque ne connaisse ce que j’ai connu.
Car aujourd’hui, je vis avec une douleur qui restera toujours en moi.

En effet, me voila dans une vie que je n’ai pas choisie, sur laquelle je n’ai aucun contrôle, et en vous la racontant ce soir, je sais que cela ravivera des souvenir douloureux, mais je le fais sans haine et sans ressentiment, mais pour que vous preniez conscience de la gravité que peuvent avoir les sectes sur nos vies, même si elles ne vous touchent pas directement, elles touchent et meurtrissent la vie des enfants si profondément, qu’elles handicapent leur vie d’adulte pour toujours.


Voilà mon histoire:
 La Suite... | 12985 octets en plus |

 Radio : RTL : La carte secrete des sectes - 05 octobre 2005
Publié le 5/10/2005 (4632 lectures)


La carte secrete des sectes - 05 octobre 2005

 

 Annonces : Débacle de la scientologie à Chateaurouge : Communiqué de Presse
Publié le 4/10/2005 (2392 lectures)

Samedi 1° octobre, la scientologie, avec tambours et trompettes a tenté de faire une opération de prosélythisme auprès de la population avoisinante la station de métro Chateaurouge, prônant des soit-disant méthodes miracles contre l'échec scolaire...

Les associations Attention Enfants et ADFI Paris
ainsi que de nombreux sympathisants sont venus pour mettre en garde les habitants des risques de manipulations mentales et expliquer les dangers des dérives sectaires.

Très vite les forces de l'ordre sont venues disperser les scientologues.
 

 Annonces : Communiqué de la ville de Paris
Publié le 7/6/2005 (2380 lectures)

Anne HIDALGO, Première adjointe au Maire de Paris, Daniel VAILLANT, ancien Ministre, Député-Maire du 18ème arrondissement et Xavier LAUGAUDIN, conseiller du 17ème arrondissement portent plainte contre X pour usurpation de qualité.

Un tract se prévalant d’un comité de soutien à Anne HIDALGO, contient des informations de nature à tromper les destinataires sur les actions menées par la Mairie de Paris au titre de la vigilance face aux dérives sectaires. Sont également mentionnés les noms de Daniel VAILLANT et de Xavier LAUGAUDIN.

Ce tract invite notamment à contacter les mairies d’arrondissement pour « participer à la surveillance des groupes répertoriés par les rapports parlementaires de 1996 et 1999 ».

La Mairie de Paris dément formellement avoir initié une surveillance de ces groupes et incité les Parisiennes et les Parisiens à y participer.

La Mairie de Paris rappelle que le réseau municipal de lutte contre les phénomènes sectaires répond à une mission de service public de la collectivité parisienne. La politique de lutte contre les phénomènes sectaires menée par la Ville de Paris repose sur des actions de prévention, de soutien aux associations d’aide aux victimes et de vigilance.

N’étant en aucun cas à l’origine de ce tract qui est diffusé dans les rues de Paris, les élus ont décidé de porter plainte contre X.
 

XOOPS Official Website